LE TRAVAIL DE ROMAIN DU NÉO-FLORENTIN

LE TRAVAIL DE ROMAIN DU NÉO-FLORENTIN

Dans la guerre que se livrent la capitale toscane et sa rivale, Pise, le génie multicarte imagine un plan d'action digne d'Hercule.

À son retour à Florence en 1502, aspirant sans doute à un peu de repos après avoir été confronté à la folie de la guerre, Léonard se trouve de nouveau confronté à un contexte conflictuel : les autorités de Florence, sachant que Pise n'est plus protégée par les Borgia, se décident à attaquer la rivale détestée avec 600 cavaliers, 6 000 fantassins mercenaires et diverses pièces d'artillerie. L'entreprise n'est cependant pas aussi facile qu'il y paraît, et le siège s'enlise. Au printemps 1504, les Florentins sécurisent leurs positions en capturant une forteresse qui verrouille la vallée de l'Arno depuis les collines pisanes : la Verrucca (photo en bas, à dr.) . Le 21 juin, Léonard est envoyé par le Conseil des Dix (le conseil de guerre florentin) pour rendre inexpugnable le site en consolidant les murailles affaiblies par la prise et en creusant des casemates pour abriter des canons.

Tout le répertoire de la fortification moderne

C'est peut-êtr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter