Le Zizi

Le Zizi

Une joyeuse leçon d'anatomie infligée, en 1975, aux censeurs et aux pudibonds de tout poil.

LE MOT DÉFENDU

Il y a un moment où les chiffres s'imposent à tout jugement critique, à toute préférence esthétique, à tout arbitrage quant au bon goût. Le Zizi n'est certes pas la plus belle chanson de Pierre Perret, il reste que, après quelques millions de 45 tours et d'albums vendus, on doit se poser des questions de sociologie.

En 1974, c'est la première chanson qui, en France, évoque « cet endroit que rigoureusement ma mère m'a défendu d'nommer ici », comme le chantait Georges Brassens dans Le Gorille en 1952. Bien sûr, nous écartons toutes les chansons de corps de garde ou de vestiaire qui n'ont pas vocation à être entendues dans les grandes salles de spectacle, voire à la radio. Chacun était condamné jusqu'alors aux métaphores - et encore ! Quand, dans les années 1930, Gaston Ouvrard faisait un succès avec Le Bilboquet, il pouvait toujours plaider qu'il ne désignai ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter