Les « Bronzes de Riace »

Les « Bronzes de Riace »

Entre le VIIIe et le IIIe siècle av. J.-C., la Grande-Grèce - l'Italie du Sud et la Sicile colonisées par les Grecs - étonne par son opulence et son dynamisme culturel. Il serait dommage de ne pas visiter le Musée national de la Grande-Grèce, à Reggio di Calabria (Italie), pour en redécouvrir les richesses. Rouvert au public depuis avril dernier, il met à l'honneur les Bronzes de Riace (v. 480-450 av. J.-C.), dont deux archéologues proposent une restitution (photo) . Découvertes en 1972 au large des côtes, ces statues (1,98 m et 1,97 m) représentent un jeune guerrier et un adulte, peut-être un roi athénien (à dr.) opposé au souverain de Chaldée. Leur beauté plastique (sillons de la musculature parfaitement dessinés, postures gorgées de vie) et la virtuosité technique qui a présidé à leur réalisation (fonte à la cire perdue sur négatif et sur positif) les propulsent au rang de chefs-d'oeuvre. Les deux artistes, à la fois sculpteurs et fondeurs, qui les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter