Les 400 coups de la IVe République

Les 400 coups de la IVe République

« Ouf, c'est fini ! » Ces trois mots, Georgette Elgey les a imaginés un temps comme texte pour la quatrième de couverture du sixième (et dernier) volume de son Histoire de la IVe République , publié en 2012. L'historienne aurait voulu résumer ainsi une entreprise commencée au début des années 1960. Son éditeur a refusé. La collection « Bouquins » reproduit cette histoire en deux volumes. Il en aurait fallu trois ! L'auteure, avec la collaboration de l'historien Matthieu Rey, a coupé près d'un tiers et, forcément, a dû réécrire certains passages pour que son récit conserve sa cohérence.

Cette somme fourmille de faits précis, de développements et d'analyses. Car Georgette E ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

► Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter