LES BRÛLURES DE L'ALGÉRIE SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

LES BRÛLURES DE L'ALGÉRIE SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

La pièce « Les Oubliés : Alger-Paris », de Julie Bertin et Jade Herbulot, évoque la guerre d'Algérie et les fondations de la Ve République. Brillant.

L'Histoire n'est jamais objective. Partant de ce constat, Julie Bertin et Jade Herbulot s'interrogent, déterrent le passé, remettent en question le récit national, utilisent la fiction pour mieux évaluer le réel. Sans porter de jugement moral, elles cherchent à ressaisir les mémoires collectives et individuelles. Démarche ardue, mais le résultat est un spectacle grand public, captivant et jalonné d'humour.

Les deux femmes ont tout juste 30 ans. Jade est normalienne, diplômée en lettres modernes ; Julie s'est spécialisée en philosophie à la Sorbonne. Toutes deux sont passées par le Conservatoire national d'art dramatique. Pour raconter la guerre d'Algérie, elles ont choisi trois événements majeurs : le retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958, avec les entretiens préalables à son investiture et les premières réunions autour de la rédaction de la Constitution de la Ve République ; la semaine des barricades en 1960, réaction insurrectionnelle de l'armée e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter