Les chiens sanitaires de 1914-1918

Les chiens sanitaires de 1914-1918

Parmi les trésors de Gallica, bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires, figure une photographie représentant l'entraînement des chiens militaires en Belgique. L'usage des chiens à la guerre est attesté depuis l'Antiquité. Mais à partir de la première guerre sino-japonaise de 1894-1895, leur rôle évolue. Plus question de les envoyer charger : ils deviennent des aides et des auxiliaires logistiques précieux. L'armée belge les utilise comme brancardiers ou pour tirer les mitrailleuses, à la manière des chevaux, employés pour tracter les pièces d'artillerie. Dès août 1914, les principaux belligérants ont recours aux canidés. Parfois simples mascottes, comme dans les régiments britanniques, souvent compagnons d'infortune pour les troupes sur le front, ils sont rapides et courageux, et moins sensibles au stress, qui fait des ravages parmi les chevaux. Apparaissent alors, aux côtés des chiens sanitaires ou ambulanciers portant secours aux blessés, des chiens ravitailleurs, qu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter