LES JUIFS ET LA FRANCE

LES JUIFS ET LA FRANCE

Alors qu'en 2018 les actes antisémites ont augmenté de 68 %, « Historia » se penche sur le sort de la communauté israélite, de la Révolution à nos jours. Une histoire marquée par une passion pour le pays des Lumières et pour la République.

En 1783, l'académie royale de Metz organise un concours autour d'une question surprenante : « Est-il moyen de rendre les Juifs plus heureux et plus utiles à la France ? » Le lauréat est l'abbé Grégoire, pour son Essai sur la régénération des juifs . Six ans plus tard, il porte aux États généraux les cahiers de doléances des Juifs de Metz et joue un rôle décisif dans les débats de la Constituante, qui élève les Juifs au rang de citoyens français. Le même Grégoire monte, le 21 septembre 1792, à la tribune de la Convention nationale, où il propose de proclamer la république. Ainsi l'émancipation des Juifs et l'avènement de la République sont-ils indissolublement liés par les mots du citoyen Grégoire, l'âme de la Révolution. Il s'agit là d'un véritable acte d'alliance, au sens où les Juifs entendent ce mot.

Ni la Restauration, ni la monarchie de Juillet, ni le Second Empire ne vont porter la main sur l'égalité citoyenne acquise par les Juifs. Ils sont utiles à la Franc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

À ne pas manquer !

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter