L'IMAGE DU MOIS

L'IMAGE DU MOIS

La chambre du fils

Rien n'a changé depuis cent ans. La chambre du fils est restée figée par la volonté de ses parents éplorés. Sur une chaise repose une veste mitée, et dans l'air flotte le parfum du tabac anglais dont le sous-lieutenant Henri Rochereau aimait bourrer sa pipe. Une chambre-musée, une chambre-relique, avec cette petite fiole posée sur le bureau qui contient de la terre des Flandres. Car le fils chéri est tombé sur le mont Kemmel, en avril 1918, et ses parents ont attendu quatre ans avant de pouvoir le ramener dans le cimetière communal. En 1935, quand ils ont cédé leur maison, ils ont introduit dans l'acte notarial une clause surprenante, exigeant des nouveaux propriétaires qu'ils s'engagent ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter