Quand la marquise de Maintenon rendait hommage à son roi

Quand la marquise de Maintenon rendait hommage à son roi

En partenariat avec les 
Historia propose sur son site internet un document jamais publié dans la presse grand public commenté par son conservateur. Ce mois-ci, un aveu présenté au roi Louis XIV par Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon, pour le marquisat de Maintenon.

A l’occasion du tricentenaire de sa mort, l’épouse secrète de Louis XIV, madame de Maintenon, retrouvera ses appartements au sein du château de Versailles, le temps de l'exposition, Madame de Maintenon dans les allées du pouvoir, du 16 avril au 21 juillet 2019.

Un aveu était un acte par lequel un vassal (ici, la marquise de Maintenon) reconnaît tenir de son suzerain (ici, le roi) des biens meubles ou immeubles dont il donnait une description plus ou moins détaillée suivant leur importance.
Le mémorialiste Saint-Simon raconte l’acquisition de Maintenon par Françoise d’Aubigné, par adjudication en 1674 : « La terre de Maintenon étant tombée en vente, la proximité de Versailles en tenta si bien Madame de Montespan pour Madame Scarron, qu’elle ne laissa point de repos au Roi qu’elle n’en eût tiré de quoi la faire acheter à cette femme, qui prit alors le nom de Maintenon, ou fort peu de temps après… ». La propriété fut acquise d’Odet de Rians, marquis de Villeray afin de payer les nombreuses dettes de la famille d’Angennes.
C’est en mai 1688 que Louis XIV érigea la terre de Maintenon en marquisat en faveur de celle qui était devenue secrètement son épouse en 1683. Il voulait sans doute la dédommager des dégâts occasionnés par les constructions destinées à amener l’eau de l’Eure jusqu’à Versailles, projet coûteux qui n’eut jamais de succès. Le marquisat relève de la seigneurie du Louvre, à l’instar des principales paieries du royaume. La procédure d’enregistrement des différents actes périphériques de l’érection dura une bonne année et l’établissement de l’aveu ne fut achevé qu’en 1703.
La marquise séjourna souvent à Maintenon dont les terres jouxtaient Versailles et sa fondation de Saint-Cyr. Le roi s’y rendit à plusieurs reprises. Les vastes terres du marquisat offraient un terrain de chasse dans le prolongement du grand parc de Versailles. La marquise fit réaliser d’important travaux de rénovation de la bâtisse médiévale qu’elle avait acquise – notamment une galerie permettant au roi de se rendre à la chapelle du château ; elle avait aussi confié à André Le Nôtre le soin de dessiner les jardins.
La marquise offrit le domaine et le château à sa nièce Françoise Charlotte d’Aubigné en cadeau lors de son mariage avec Adrien Maurice de Noailles en 1698.
Emmanuel Rousseau, directeur des Fonds aux Archives nationales

Légende : Aveu présenté au roi Louis XIV par Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon, pour le marquisat de Maintenon, Versailles, 20 août 1703. Volume de 332 pages en parchemin, relié en maroquin rouge aux armes de la marquise. Archives nationales, P//115.

En partenariat avec les

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter