L'instaurateur des tombeaux royaux

L'instaurateur des tombeaux royaux

En lançant des travaux à Saint-Denis, le monarque théâtralise les sépultures des seize premiers rois de France. Et montre ainsi la continuité de la monarchie.

Les chroniques précisent que, pour rapporter les restes de Saint Louis, mort à Tunis le 25 août 1270, on fit bouillir son corps pour en récupérer les os. À son arrivée à Paris, le 21 mai 1271, la dépouille royale est veillée à Notre-Dame, avant que le convoi ne rejoigne, le lendemain, la basilique de Saint-Denis. Philippe III le Hardi porte lui-même le cercueil de son père et, pour perpétuer les stations du cortège funèbre entre la capitale et l'abbaye, ordonne l'érection d'une série de croix monumentales (les montjoies), mettant un point final au grand dessein de Saint Louis pour la nécropole de Saint-Denis.

Un projet lancé bien des années plus tôt. Avec l'assentiment du jeune Louis et de sa mère, Blanche de Castille, l'abbé de Saint-Denis, Eudes Clément, entreprend, dès 1231, la reconstruction partielle de l'abbatiale. Le nouvel édifice se voit doté d'un vaste transept, dont la croisée adopte une ampleur au sol inhabituelle afin d'aménager la nécropole royale.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter