L'INTERMINABLE DUEL DES GUERRES DU PÉLOPONNÈSE

L'INTERMINABLE DUEL DES GUERRES DU PÉLOPONNÈSE

Pendant près de trente ans (431-404 av. J.-C.), Sparte et Athènes s'opposent dans un conflit brutal et total, où tous les coups sont permis : massacres, razzias, chantage et même financement occulte par les rois perses...

n cet été 432 av. J.-C., la situation, à Sparte, est grave : rien ne paraît pouvoir arrêter les ambitions impérialistes d'Athènes, en mer Égée comme sur terre, au détriment, partout, des intérêts spartiates. On a pourtant tout essayé, du côté lacédémonien, pour régler les affaires par la discussion, mais l'arrogance athénienne a fait capoter les négociations. Et la ligue du Péloponnèse, la coalition de forces terrestres dont le commandement est assuré par la cité lacédémonienne, menace même de s'effriter : on n'a pas oublié l'humiliation infligée, il y a vingt ans, à Égine, fidèle alliée de Sparte, contrainte, après une défaite navale, de payer tribut à Athènes. Et maintenant Corinthe, dangereusement équidistante des deux puissances ennemies, parle de s'en retirer si l'on ne passe pas aux actes : c'est qu'Athènes ose à présent s'en prendre aux plus anciennes de ses colonies, Potidée, en Chalcidique (dans le nord-est de la Grèce), et Dyrrachion (aujourd'hui en Albanie). Il faut donc, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter