L'INVITÉ DU SPÉCIAL JOHN HOWE

L'INVITÉ DU SPÉCIAL JOHN HOWE

L'architecture des villages hobbits ? C'est lui ! La tour du maléfique Sauron ? Encore lui. La réussite des trilogies cinématographiques du Seigneur des anneaux et du Hobbit doit beaucoup à son directeur artistique, fin connaisseur et admirateur de Tolkien et de l'univers médiéval.

HISTORIA - Vous avez découvert J. R. R. Tolkien au lycée. La lecture de ses livres fut-elle une révélation ?

JOHN HOWE - Pas du tout, j'ai même eu une très mauvaise impression, car j'ai commencé par lire les tomes 2 et 3 du Seigneur des anneaux - puisque le premier n'était jamais disponible à la bibliothèque ! Ce n'est que plus tard que je me suis rendu compte de la profondeur de son oeuvre.

Vous illustrez ses écrits depuis 1987. Qu'est-ce qui vous différencie des autres dessinateurs ?

Ce n'est pas à moi de répondre [rire]. Je sais que j'ai un intérêt pour tout ce qui est historique et une envie de mettre en scène des choses palpitantes.

Graphiquement, avez-vous des influences particulières ?

Quand j'étais plus jeune, j'étais fasciné par un peintre et illustrateur américain, Frank Frazetta [1928-2010]. À l'époque, je ne connaissais rie ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter