L'INVITÉ DU SPÉCIAL : MICHEL BLONDAN

L'INVITÉ DU SPÉCIAL : MICHEL BLONDAN

Hanté par la geste de son père résistant, il consulte les archives en quête de réponses. Et se découvre une vocation. Considéré aujourd'hui par les historiens comme une « personne-ressource », il nous explique sa méthode de travail.

HISTORIA - QUEL A ÉTÉ LE POINT DE DÉPART DE VOS RECHERCHES ?

MICHEL BLONDAN - Rien ne me prédisposait à m'embarquer dans cette aventure. Dans les années 1980, alors que j'étais professeur d'économie et de gestion dans un lycée dijonnais, j'ai fait un peu de généalogie familiale. Puis je me suis intéressé à la Résistance, à travers l'histoire de mon père, René Blondan. La recherche est devenue une passion. Mon père a été résistant, mais il en parlait très peu. Il a été agent de liaison, principalement ; il prenait des enveloppes, les portait chez quelqu'un. Sans poser de questions. C'était un homme discret, réservé. J'ai commencé à prendre des notes. Puis j'ai voulu comprendre un peu plus et je lui ai posé des questions sur son action, sur ses camarades de Résistance. Mais il ne me répondait pas. Il est vrai qu'il avait souffert durant cette période, comme d'ailleurs toute sa famille, puisque ses deux frères, Lazare et Hubert, ont été tués pen ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter