DES ANNÉES NOIRES À L'OMBRE DU GOLEM

DES ANNÉES NOIRES À L'OMBRE DU GOLEM

Prague, 1552. À la cour de Rodolphe II sont invités les plus grands savants et artistes. Le peintre Arcimboldo, l'alchimiste John Dee et l'astronome Tycho Brahe font partie des grands esprits de l'époque qui tentent de distraire Sa Majesté de sa mélancolie. Mais depuis que l'empereur a pris pour conseiller le moine Thadée - l'ennemi juré des alchimistes et des Juifs -, un voile de peur enveloppe la ville alors que les attaques se multiplient contre le ghetto. Même le grand rabbin de Prague, capable de redonner vie le temps d'une nuit de pleine lune aux enfants morts, semble impuissant. Jusqu'au jour où, désespéré de voir son peuple persécuté, il décide de façonner un golem, un géant d'argile, qui sera capable, pense-t-il, de défendre les Juifs sans défense contre leurs agresseurs. Mais la créature finit par échapper à son créateur. C'est la petite Zelmira, la fille d'un alchimiste, devenue l'unique amie du golem, qui, bien des années plus tard, raconte l'aventure. Ce conte philosophique intemporel, tiré de la culture juive, est magnifiquement écrit par l'écrivain Éliette Abécassis et illustré par Benjamin Lacombe. Il nous parle de la condition humaine, du libre arbitre, de la victoire mortifère de la machine sur l'homme, mais aussi et surtout de la puissance de l'amour. Dès 11 ans.

L'Ombre du Golem, d'Éliette Abécassis, illustrations de Benjamin Lacombe (Flammarion, 192 p., 25 €).

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter