Louis-François Cassas, le guide des routards

Louis-François Cassas, le guide des routards

Ce peintre bourlingueur du XVIIIe siècle ouvre, avec d'autres, les portes de l'Orient à l'Occident. L'exposition « Peintres voyageurs », proposée par le musée Fragonard de Grasse dévoile ses oeuvres jusqu'au 31 décembre.

Depuis toujours, les artistes aiment partir au loin pour assouvir leur curiosité et enrichir leur répertoire. La double exposition (« Peintres voyageurs, de Rome à Constantinople » et « Photographe voyageur : Sergei Prokudin-Gorskii, images éternelles, de Saint-Pétersbourg à Venise ») proposée au musée Fragonard de Grasse montre que l'attrait pour de nouveaux horizons ne date pas d'hier. Dès le XVe siècle, le voyage d'étude des monuments antiques s'inscrit comme un passage obligé de l'apprentissage artistique. Une pratique qui s'intensifie au XVIIe siècle avec le « grand tour », lancé en 1670 dans un guide de voyage pour jeunes aristocrates anglais, Italian Voyage, or a Compleat journey through Italy, de Richard Lassels. Tout jeune homme bien né se doit de partir pour Rome avant de regagner sa patrie, trois ou quatre ans plus tard, pour sa vingtième année. Ce voyage initiatique transforme l'adolescent en adulte, « sollicite l'esprit, affermit le jugement, c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter