LOUISE DE SAVOIE. LA CONSEILLÈRE DE L'OMBRE

LOUISE DE SAVOIE. LA CONSEILLÈRE DE L'OMBRE

Elle n'est que fille et femme de comtes. Mais son fils, François, montera sur le trône de France et elle sera régente à deux reprises. Portrait d'une femme d'influence.

Souvent qualifiée de « reine mère » alors qu'elle n'a jamais régné, la mère de François Ier incarne un exercice de la régence qui servira de modèle à Catherine de Médicis (lire p. 24-29) et Anne d'Autriche. Louise naît en 1476 d'un cadet de la maison de Savoie, Philippe - dit « Sans Terre » -, comte de Bresse puis éphémère duc de Savoie (1496-1497). Elle perd sa mère, Marguerite de Bourbon, en 1483 et est élevée à la cour de France. Victime de la politique matrimoniale de Louis XI, elle est fiancée, à 2 ans, avec le comte d'Angoulême, de 16 ans son aîné, qu'elle épouse en 1488 et qui lui donne deux enfants : Marguerite et François d'Angoulême.

Charles d'Angoulême meurt en 1496, laissant Louise veuve à 19 ans. Son secrétaire, François Demoulins, vantera plus tard dans un poème la « veuve innocente qui a supporté avec courage les épreuves » et « la mère pleine de beauté ». Louise se consacre désormais à l'éducation de ses enfants, qu'elle obtient d'élever elle-même, ma ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter