MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Prisonniers de leur légende noire... Parmi les grands personnages de l'Histoire, ils sont légion à souffrir d'une distorsion de leur image, d'une perception négative inscrite dans la mémoire collective. Les clichés ont la vie dure et donnent le plus souvent une vision partielle - et pour le moins partiale - de la geste politique ou militaire de ces grandes figures vouées aux gémonies. Attila, fléau de Dieu ? Telle est la sentence de l'historiographie chrétienne, qui occulte l'habileté politique du personnage, qui parlait même le latin et le grec ! Catherine de Médicis, une âme noire intrigante ? C'est oublier un peu vite sa volonté d'imposer la tolérance entre catholiques et protestants pour sauvegarder l'autorité royale. Napoléon III, un « pantin insignifiant » ? C'est enterrer promptement les glorieuses années de l'Empire libéral, qui ont vu la France entrer dans la modernité...

« Robespierristes, anti-robespierristes, nous vous crions grâce : par pitié, dites-nous, simplement, quel fut Robespierre », écrivait Marc Bloch dans son Apologie pour l'Histoire ou métier d'historien vers 1941. Cette exhortation en appelait à l'objectivité des historiens, qui malgré la diversité de leurs sensibilités ont pour mission d'interroger les sources, de les croiser, de sonder les mentalités du temps, d'analyser son contexte et surtout de se défaire des visions partisanes. C'est ce à quoi s'est attelé le docteur en histoire Vladimir Fédorovski, en réhabilitant de manière inattendue l'impénétrable Raspoutine, présenté comme le gourou maléfique de la tsarine Alexandra Fiodorovna. Fédorovski l'affirme avec conviction : « Raspoutine n'est pas responsable de la ruine de l'Empire. » Bien au contraire, il apparaît comme un étonnant visionnaire, clairvoyant mais méprisé, voire incompris. Un portrait iconoclaste qu'il nous a semblé intéressant de vous faire partager à la veille des commémorations des révolutions russes de 1917. Une approche qui, nul doute, alimentera le débat, en regard de l'avis tranché de Jean-François Colosimo, que vous découvrirez aussi dans nos pages.

STLAURE©GMAIL.COM

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter