MARIE DE HONGRIE. L'ÉTOILE DE LA RENAISSANCE

MARIE DE HONGRIE. L'ÉTOILE DE LA RENAISSANCE

Soeur de Charles Quint, intelligente et autoritaire, elle a su exercer un pouvoir politique indirect mais réel, entourée des esprits les plus éclairés de son époque.

Pour l'Histoire, elle est Marie de Hongrie, même si on pourrait aussi l'appeler Marie d'Autriche. Née à Bruxelles le 15 septembre 1505, elle est fille de Philippe le Beau, archiduc d'Autriche, et de Jeanne - qu'on surnommera la Folle (lire p. 58-61) -, héritière des couronnes de Castille et d'Aragon. La mort de son père, alors qu'elle n'a que 1 an, et la démence de sa mère font que l'orpheline est élevée par une femme exceptionnelle, sa tante Marguerite d'Autriche (lire p. 62-65), véritable mère de substitution.

Comme de nombreux Habsbourg, Marie sillonne tôt l'Europe. Son grand-père l'empereur Maximilien met en pratique la politique matrimoniale qui fera la grandeur de la dynastie : à 10 ans, Marie est mariée au prince Louis de Hongrie, son cadet d'un an. Étrange cérémonie qui voit immédiatement l'époux s'en aller vers la plaine hongroise menacée par les Ottomans. Les mariés ne se reverront que six ans plus tard. Une union pourtant qualifiée d'heureuse, ill ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter