On ne lit pas assez le Journal officiel .

On ne lit pas assez le Journal officiel .

Régulièrement y paraît une liste des nouvelles expressions censées décrire les transformations du monde. Avec la bénédiction de l'Académie française. La dernière livraison concernait les relations internationales, et la lecture vaut le détour. Comment décrire par exemple en 2017 « un citoyen qui revient dans son pays d'origine après avoir combattu dans les rangs d'une organisation terroriste à l'étranger » ? Une « brebis égarée », un « enfant prodigue », comme nous y inciteraient le vocabulaire courant ou la lecture des Évangiles ? Trop positif. Ce sera donc un « revenant » ! Voilà qui fait un peu zombie, mais qui a le mérite d'être simple. Comme « éreintage », à la place de l'anglais bashing . En revanche, l'empereur Valens se serait gondolé si, pour expliquer son manque d'enthousiasme à accepter en 375 sur le territoire de l'Empire les dizaines de milliers de Goths poursuivis par les Huns, on lui avait dit qu'il faisait preuve de « saturation compassionnelle ». Et s'agis ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter