Nomades assignés à résidence

Nomades assignés à résidence

Pour la première fois, une exposition retrace la politique de la France menée à l'encontre des « nomades » entre 1940 et 1946. Sa responsabilité dans l'internement de plus de 6 000 d'entre eux (d'octobre 1940 à mai 1944), a été reconnue par le président Hollande en 2015. Mais la discrimination de populations considérées comme asociales et potentiellement criminelles était déjà mise en oeuvre à la fin du XIXe siècle : recensement général en 1895, fichages par des carnets anthropométriques, internement pendant la Première Guerre mondiale des Manouches et Yéniches, considérés comme des ennemis intérieurs... Le 6 avril 1940, un décret-loi les assigne à résidence, avant que les Allemands n'ex ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter