PLUS FORT QUE LA MORT

PLUS FORT QUE LA MORT

La personnalité et le mode de vie de Raspoutine, propres à exciter les fantasmes, lui ont valu des haines farouches. Mais supprimer « l'homme de Dieu » s'est révélé un objectif difficile à atteindre. Le premier attentat qui le vise a lieu le 29 juin 1914. Alors que Raspoutine s'apprête à entrer dans sa maison du village de Pokrovskoïe, une jeune femme exaltée, Khionia Gouseva, lui porte un coup de poignard au ventre. Raspoutine s'écarte, mais Khionia se jette sur lui pour en finir. Le moujik ramasse un bâton et frappe son agresseuse, qui tombe à terre. Les passants s'emparent de Khionia, qui aurait crié : « J'ai tué l'Antéchrist ! », et la mènent au poste de police. Grièvement blessé, Raspoutine reste entre la vie et la mort durant plusieurs jours. Transféré à l'hôpital de Tioumen, il n'en sort que le 17 août.

L'enquête révèle que Khionia Gouseva, dont la santé mentale est vacillante, a travaillé comme servante dans une communauté orthodoxe de Tsaritsyne. C' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter