UN POLAR SUR UN AIR DE RUMBA

UN POLAR SUR UN AIR DE RUMBA

Ancien reporter en Afrique du Sud, voyageur impénitent, professeur d'écriture créative au Labo des histoires, Frédéric Couderc est un romancier populaire qui prend à bras-le-corps des sujets au sein desquels l'homme tente de trouver sa place. Le jour se lève et ce n'est pas le tien , au-delà de la référence au film de Marcel Carné, est de toute évidence un rappel appuyé de l'univers des romans de Hemingway. De quoi s'agit-il ? D'une quête généalogique, entreprise par Léonard, un obstétricien de renom qui, partant sur les traces de ses origines, se retrouve à La Havane à l'époque de la révolution castriste. Le lecteur se voit alors entraîné dans un Cuba sous la botte du dictateur Batista, prisonnier des banques américaines, infesté de mafieux et de prostituées, secoué par les guérilleros descendus d'une montagne éclairée par la « clarté de la chère présence du commandant Che Guevara ». Le lecteur retrouve là l'univers de Graham Greene, notamment Notre espion à La Havane , mais aussi des grands romans latino-américains. Tout en modernisant la thématique cubaine, Frédéric Couderc agrandit l'espace politique de son roman pour en faire un grand livre intimiste balayé par les vents de l'Histoire. Une réussite.

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter