Voir les Balkans et mourir

Voir les Balkans et mourir

Albanie, printemps 1924. Deux Américains sont assassinés sur une route de montagne, dans un territoire marqué par une farouche résistance au pouvoir central et à la modernité. Déjà travaillé d'un côté par l'antagonisme entre les traditionalistes et les libéraux, et de l'autre par les visées expansionnistes des voisins, le confetti cosmopolite balkanique entre en ébullition. Ce roman varie les perspectives pour mieux nous plonger au coeur du bouillonnement politique dans une toute jeune Albanie au lendemain de la Première Guerre mondiale. Brillant et passionnant.

Les Assassins de la route du Nord, d'Anila Wilm (Actes Sud, 208 p., 19,80 euros).

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter