PORTRAIT DE LA COCO CHANEL DU XVIIIE SIÈCLE

PORTRAIT DE LA COCO CHANEL DU XVIIIE SIÈCLE

Rose Bertin, la célèbre marchande de modes de Marie-Antoinette, est l'héroïne de ce roman débutant en août 1778, en pleine canicule. Le Grand Mogol, son magasin parisien situé rue du Faubourg-Saint-Honoré, ne désemplit pas. C'est ici, alors que la saison des fêtes bat son plein, que les dames de la cour, qui rivaliseront d'élégance à Versailles, viennent choisir les étoffes de leurs robes ainsi que les chapeaux et accessoires dernier cri, fabriqués par un bataillon de découpeuses, tailleurs, chapeliers et brodeuses sous la vigilante attention de la directrice des lieux. Mais la renommée de Rose Bertin, qui réussit le tour de force d'alléger la silhouette de ses aristocratiques clientes, dépasse, et de beaucoup, les frontières du royaume. De plus, elle est une costumière de scène renommée que le théâtre et l'opéra réclament. Enfin et surtout, grâce à elle, la reine, qui est enceinte, peut évoluer dans une robe de mousseline légère qui lui assure une totale liberté de mouvemen ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter