RAGNAR LODBROK, DE SANG ET D'ENCRE

RAGNAR LODBROK, DE SANG ET D'ENCRE

Il s'est frayé une place dans l'Histoire et la littérature à grands coups d'épée. Ce Scandinave a terrorisé durablement les royaumes anglo-saxons, avant detrouver une mort à la hauteur de sa légende...

Ragnar Lodbrok (ou Ragnarr Loðbrók en vieux norrois), que l'on pourrait traduire par Ragnar « aux braies velues », fut un souverain semi-légendaire qui aurait régné sur une partie du Danemark et - ou - de la Suède à une époque située entre les années 750 et 850. De nombreuses sources, tant historiques que poétiques, mentionnent ce personnage, mais toutes sont très nettement postérieures aux faits relatés. On peut notamment citer l'Histoire des archevêques de Hambourg, composée par le chroniqueur Adam de Brême entre les années 1075 et 1080, et La Geste des Danois, rédigée vers 1200 par le moine et historien Saxo Grammaticus. À ce titre, Ragnar est généralement intégré à la liste des rois danois, en tant que prédécesseur de monarques historiquement attestés - tels qu'Harald « Dent Bleu » (v. 910-v. 986) ou son père, Gorm l'Ancien.

Toutefois, c'est dans la littérature scaldique que Ragnar et ses fils sont surtout connus comme les personnages pr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter