AMOUR PHYSIQUE ET EMPIRE DES SCIENCES

AMOUR PHYSIQUE ET EMPIRE DES SCIENCES

Un titre racoleur en diable qui fait écho à la violence de la presse conservatrice lorsque, en novembre 1911, éclate le scandale de la liaison entre Marie Curie, « l'illustre veuve » de Pierre Curie, et Paul Langevin, ni veuf ni divorcé de son épouse, Jeanne. Que celle-ci soit une mégère et cogne à coups de chaise de fer sur son mari importe peu. C'est elle la victime et Marie « la voleuse de maris », « l'étrangère » et bientôt même « la juive » ! Et cela, au moment où elle reçoit son second prix Nobel, de chimie, après celui de physique partagé avec Pierre en 1903. Récompense qui est la meilleure réponse à ceux qui ne voyaient en elle que « l'assistante dévouée » de ce dernier, dont elle avait pourtant repris la chaire à la Sorbonne, première femme à y enseigner.

Cinq duels, la lapidation de sa maison à Sceaux, une raclée administrée par Jeanne et des menaces ministérielles ne viendront pas à bout de sa volonté ni de son amour pour Langevin, qui fut pourtant à la hauteur de sa réputation d'homme battu en revenant deux ans plus tard au domicile conjugal. Cependant, la force et l'émotion de ce roman tiennent moins aux ressassements misogynes et xénophobes suscités par cet adultère qu'à la reconstitution d'un itinéraire amoureux dont toute trace a disparu. Sauf - et il fallait une femme pour y penser - les carnets de comptes de Marie Curie. Tout y est, au centime près, d'une vie austère entièrement vouée à la science, en compagnie d'un homme adoré, Pierre, tout aussi frugal et peu soucieux d'élégance qu'elle. Et voilà qu'apparaissent robes et jupons, parfums et chapeaux, robes blanches et même fourrure ! Marie est à nouveau amoureuse, de Paul, l'apôtre préféré de son époux défunt, mais si différent par sa séduction et son élégance.

Et c'est aussi la passionnante évocation d'une prodigieuse élite scientifique et technologique, à l'origine des plus grandes avancées du XXe siècle, se retrouvant chez les Curie, entre découverte du radium, théorie des quanta et de la relativité, balades à vélo, bébés et pots de confitures... Seule Marie Curie pouvait donner à sa boîte postale le no 226 : symbole du poids atomique du radium !

En kiosque

En kiosque

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Les Gilets jaunes, Marat et Finkielkraut

Alain Finkielkraut, suite à son agression antisémite, fait référence à la Terreur et à Marat. Le point avec l'historien de la révolution, Olivier Coquard.

► Gilets jaunes. De la Bastille à l'Élysée

Pour Emmanuel de Waesquiel, les Gilets jaunes ne sont que les très lointains descendants du peuple parisien de juillet 1789.

►Gilets jaunes. La liberté de manifester au coeur du débat

La Constitution traite du droit de manfiester de manière indirecte

► Gilets jaunes. Histoire du maintien de l'ordre à la française

L'historien et grand reporter Matthieu Frachon retrace l'évolution des techniques de maintien de l'ordre public

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter