Le goût amer des années noires

Le goût amer des années noires

Triste destin que celui de Rosa, condamnée à tester les plats que l'on présente au Führer. Une histoire vraie.

À l'automne 1943, Hitler, comprenant qu'il est en train de perdre la guerre, se réfugie dans sa Wolfsschanze, sa tristement célèbre « tanière du Loup ». Située en Mazurie, région boisée du nord-est de la Pologne, celle-ci constitue un mausolée indestructible. Plafonds de huit mètres d'épaisseur, murs larges de sept, enceinte truffée de mines, elle est tout à la fois le quartier général du chef du IIIe Reich et le blockhaus abritant la fameuse machine Enigma. 2 000 esclaves ont travaillé à sa construction. Y vivent : 1 200 SS et 300 officiers. En somme, ici, rien ne peut atteindre le Führer. À moins... à moins que la mort ne vienne des cuisines. C'est cela : la nourriture empoisonnée ! Que faire ? Les nazis, on le sait, n'étaient pas à cours d'idées. Pourquoi alors ne pas réquisitionner, dans les villages voisins, des femmes qui goûteraient les mets proposés chaque jour au chef nazi ?

Ainsi, suivons-nous la vie de Rosa Sauer, une jeune fille originaire de Berl ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter