SIMON BOLIVAR

SIMON BOLIVAR

Impossible, à Caracas, de briguer le palais présidentiel de Miraflores sans se référer à Simon Bolivar, libérateur de l'Amérique hispanique au début du XIXe siècle. L'actuel président, Nicolas Maduro, revendique la « poigne ferme » de son illustre prédécesseur dans la crise que traverse le pays. Et son opposant, le « président par intérim » Juan Guaido, excipe d'un article de la Constitution de la « république bolivarienne du Venezuela » (instaurée par Hugo Chavez) pour revendiquer le pouvoir. En cela, ils sont bien les fils spirituels d'« El Libertador », qui a exercé les pleins pouvoirs en 1814, 1816-1819, 1826 et 1828. Avant d'être chassé pour ses visées tyranniques...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter