TENOCHTITLÁN, REQUIEM AZTÈQUE 30 MAI 1521 - MEXIQUE

TENOCHTITLÁN, REQUIEM AZTÈQUE 30 MAI 1521 - MEXIQUE

Partout, des amas de cadavres putrides et de gravats amoncelés que des flaques d'eau saumâtre séparent de place en place. À peine quelques restes de matériaux nobles signalent-ils par endroits la présence des plus beaux édifices. Le spectacle est terrifiant, l'odeur insoutenable, le silence effrayant. De Tenochtitlán, une ville immense, peuplée et animée, qui a émerveillé les conquistadors, il ne reste plus, après deux mois et demi de siège et de combats, que cet enfer nauséabond. Les vainqueurs s'y avancent prudemment à la recherche du butin et des derniers survivants. Pendant des mois, ils emploient ceux-ci à déblayer ce qui n'est plus qu'une ruine immense.

Tenochtitlán tombe le 13 août 1521 quand, presque par hasard, un navire espagnol jeté sur la lagune qui entoure la cité arraisonne la pirogue où a pris place le dernier empereur aztèque, Cuauhtemoc (« Aigle qui tombe »). Le siège a été long ; le combat, furieux. Chez les vaincus, les morts se comptent par dizaines de mil ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter