TOUTÂNKHAMON CET INCONNU

TOUTÂNKHAMON CET INCONNU

Pour la première fois, depuis 1967, le trésor de Toutânkhamon revient à Paris, à la Grande Halle de la Villette. L'occasion de découvrir les objets qui l'accompagnaient et de s'interroger sur le règne éphémère de ce jeune roi...

Il est difficile de s'imaginer qu'en janvier 1923, deux mois à peine après la découverte de son tombeau, Toutânkhamon soit devenu « l'homme le plus populaire de la Grande-Bretagne », comme le signale L'Illustration, le magazine français le plus lu à l'époque. C'est d'autant plus remarquable qu'à ce moment-là la plupart des trésors qui ont rendu célèbre le pharaon par la suite n'ont pas encore été trouvés : la chambre funéraire et la salle du « trésor » sont toujours inaccessibles et la « malédiction » n'a encore tué personne...

Le tombeau que Howard Carter découvre le 4 novembre 1922, et où il pénètre en compagnie de lord Carnarvon, de la fille de celui-ci et de l'ingénieur Arthur Callender, le 23 novembre, est le 62e découvert dans la Vallée des Rois, et tous, ou presque, ont été pillés dans l'Antiquité. Seuls deux tombeaux, non royaux, ont été trouvés à peu près intacts auparavant. C'est donc la première fois que l'on ouvre, dans la nécropole royale, la tombe a pri ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter