TRISTAN ET YSEUT, L'AMOUR CONTRE TOUS

TRISTAN ET YSEUT, L'AMOUR CONTRE TOUS

Elle est belle, mais elle n'est pas bête. La jeune Yseut, comme ses cousines celtiques, évitera d'épouser un vieux barbon en s'enfuyant avec son jeune amant. Une union à la vie, à la mort...

«Seigneurs, vous plaît-il d'entendre un beau conte d'amour et de mort ? C'est de Tristan et d'Yseut la reine. Écoutez comment à grand'joie, à grand deuil ils s'aimèrent, puis en moururent un même jour, lui par elle, elle par lui. » Ces mots ne datent pas du Moyen Âge, mais de 1900 : le spécialiste de la littérature médiévale Joseph Bédier (1864-1938) rassemble et adapte alors les multiples fragments médiévaux qui nous transmettent l'histoire des deux amants de Cornouailles, car aucun des récits originaux en ancien français ne nous est parvenu en entier.

Les premiers extraits datent des environs de 1170, rédigés par deux auteurs anglo-normands, Béroul et Thomas. Le ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter