Un pedigree de médiéviste

Un pedigree de médiéviste

Dans son nouvel opus, Jean Verdon raconte, en vingt-deux chapitres, la vie des hommes et des femmes au Moyen Âge, des invasions barbares jusqu'à la Renaissance : amour, sexualité, nourriture, religion, loisirs... Une synthèse fort utile de l'oeuvre de ce médiéviste.

Petit, il feuillette le Larousse pour apprendre des mots bizarres et les noms de personnages célèbres qui le font rêver. Né en 1937 dans un milieu ouvrier, Jean Verdon sait pourtant très jeune qu'il ne sera pas manuel mais intellectuel. Son père, fils d'un agriculteur de la région, travaille à la manufacture d'armes de Châtellerault. Sa mère, aimante, est d'une santé fragile. Les fins de mois sont difficiles. La petite famille habite une maison d'une pièce - une cuisine, des toilettes et un grand appentis, où son père se réfugie le soir pour bricoler. Jean Verdon fait ses études primaires pendant la guerre dans une ville occupée par les Allemands, qui ont exproprié le terrain de son grand-père. Il se souvient d'un résistant fuyant par les égouts, poursuivi par les Allemands et une meute de chiens, et de la victoire, le 8 mai 1945.

Les vacances sont synonymes d'ennui, sauf à Arcachon, chez le grand-père maternel, un ancien militaire, qui lui a offert ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter