Veillée d'armes

Veillée d'armes

Dans la matinée du samedi, on annonce l'aggravation des conditions météorologiques pour les jours à venir sur les côtes normandes. Mais les forces alliées sont déjà sur le pont dans l'attente d'une accalmie. Le compte à rebours commence.

Ala veille de Noël 1943, le général Eisenhower est désigné officiellement comme commandant en chef des forces expéditionnaires alliées en Europe voir organigramme page 17 . Arrivé à Londres le 15 janvier 1944, il garde Morgan comme chef d'état-major adjoint et choisit comme chef d'état-major le général Bedell Smith, qui l'a accompagné dans les expéditions en Méditerranée à partir de 1942. Les forces navales sont commandées par l'amiral Ramsay. Le général Leigh-Mallory dirige les forces aériennes d'Overlord. Pour les forces terrestres, les deux principaux chefs sont les généraux Montgomery et Bradley.

Fin mai, lorsque les derniers préparatifs alliés s'achèvent, Eisenhower déplace son quartier général à Portsmouth, près des ports d'où partira l'armada placée sous son commandement. Pour éviter les lourdes pertes inutiles entraînées par l'attaque en force de l'un des ports, tous fermement défendus par les Allemands, le choix est fait de débarquer sur les plages norma ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Les Gilets jaunes, Marat et Finkielkraut

Alain Finkielkraut, suite à son agression antisémite, fait référence à la Terreur et à Marat. Le point avec l'historien de la révolution, Olivier Coquard.

► Gilets jaunes. De la Bastille à l'Élysée

Pour Emmanuel de Waesquiel, les Gilets jaunes ne sont que les très lointains descendants du peuple parisien de juillet 1789.

►Gilets jaunes. La liberté de manifester au coeur du débat

La Constitution traite du droit de manfiester de manière indirecte

► Gilets jaunes. Histoire du maintien de l'ordre à la française

L'historien et grand reporter Matthieu Frachon retrace l'évolution des techniques de maintien de l'ordre public

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter