Voyage à travers les paysages

Voyage à travers les paysages

Peintres de la Côte d'Opale au XIXe siècle, sous la direction de Michèle Moyne-Charlet (Somogy, 80 p., 10 E).

HHH Des années 1880 à la veille de la Première Guerre mondiale, la Côte d'Opale devient le rendez-vous de nombreux artistes français et étrangers, attirés par la beauté de ces paysages et le caractère pittoresque de ces ports de pêche. Cette production picturale connaîtra un rayonnement important aux États-Unis et au Royaume-Uni. Souvenir d'une exposition de 2013 à la Maison du port départemental d'Étaples, cet ouvrage rassemble une trentaine d'oeuvres, issues du fonds d'oeuvres d'art du département du Pas-de-Calais. Voici l'occasion de (re) découvrir des peintres de marine de grand talent, tel Georges Ricard-Cordingley, qui installe son atelier à Boulogne-sur-Mer en 1901. Né à Lyon, portant les noms de son père français et de sa mère anglaise, il est injustement oublié et a su saisir, notamment dans sa série Retour de pêche, toute la luminosité fugace et embrumée des ciels du Nord.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter