WILLIAM TURNER, LE METTEUR EN SCÈNE DE LA LUMIÈRE

WILLIAM TURNER, LE METTEUR EN SCÈNE DE LA LUMIÈRE

Artiste prolifique - plusieurs milliers d'oeuvres - et infatigable voyageur, le peintre britannique a exploré sans relâche les mystères de la couleur.

« Turner est décidément un peintre original [...]. Il n'a pas d'égal dans sa connaissance des couleurs ; c'est cette supériorité qui lui procure beaucoup d'admiration et beaucoup d'ennemis. » C'est ainsi que le Gentleman's Magazine décrit Turner en 1829, vers la moitié de sa carrière, alors qu'il a 54 ans. L'oeuvre du peintre provoque des commentaires acides de la part de ses contemporains, choqués par son utilisation inattendue des couleurs : fortes et vibrantes, elles envahissent parfois toute la surface de ses toiles.

Au fur et à mesure qu'il prend des libertés avec la tradition picturale du bien fini, certains critiques le font passer pour un personnage excentrique, voire dérangé. On lui reproche aussi d'employer des pigments grossièrement broyés, ou fabriqués avec de la terre. On compare les couleurs contrastées de ses toiles à celles que reflète un kaléidoscope. Turner s'en moque et se jette dans des expériences audacieuses : il utilise de nouv ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter